Jehanne La Tesselle

Jehanne La Tesselle
Mosaïque antique et moderne

Le verre en mosaique, de la lumière au bout des doigts

Jehanne, qu’est ce qui vous a incité à vous spécialiser dans le travail du verre américain (verre à vitrail) en mosaique ?

Les reflets de la lumière qui joue à travers ce matériau mi transparent-mi opaque. Il s’agit d’un verre plat, en feuilles, avec des coulures aléatoires, très coloré, artisanal, dont aucune plaque n’est identique.

N’est ce pas dangereux ou coupant ?

Pas si l’on sait s’y prendre, c’est tout l’intérêt de faire une initiation avec les bons outils : coupe verre, contourneur, séparateur, et pince spécial verre, adaptée et légère. Nous proposons l’essai et la pratique de tous ces outils lors de nos ateliers de week end. Ensuite c’est presque un jeu d’enfant.

Les enfants justement peuvent-ils s’y risquer ?

Non, le travail du verre est réservé aux adultes : il faut de la concentration et la meuleuse à eau, très simple d’utilisation, n’est pas un outil pour enfants.

Même une personne âgée peut pratiquer ?

Oui, et y trouver beaucoup de plaisir, car la découpe du verre plat ne nécessite pas de force dans les mains, le travail du verre joue sur l’attention et la subtilité de la découpe, et non sur la force.

Du coup, on s’éloigne de la découpe et composition de la mosaïque traditionnelle ?

On n’est pas limité par la forme avec le verre, comme on peut l’être avec de petites tesselles régulières, à redécouper. On coupe les formes et les tailles que l’on veut, dès qu’on a compris la méthode, et on obtient très vite un résultat lumineux et coloré.

Lorsque les formes sont posées et collées, comment crée-t-on le lien entre elles ?

On pose un joint, coloré ou non, selon le sujet, qui relie l’ensemble, l’assimile à du vitrail ou à du Tiffany. Les motifs sont abstraits, ou figuratifs.On peut tout faire.

En résumé ?

Notre association invite à venir découvrir et tester ce matériau splendide qui est un peu comme la baguette magique des fées de Cendrillon qui transforme les couleurs de sa robe, un camaïeu de bleus, un autre de saumon, ou de verts, et le tour est joué. Mais Jehanne-la-Tesselle ne se limite pas au verre, et nous travaillons bien sûr tous les autres matériaux connus dans cette discipline : grès, pierres, brique, pâte de verre, smalts de Venise,… N’hésitez pas à pousser la porte. Nos tarifs sont très ajustés.

 propos recueillis auprès de Sylvie Quentin-Bénard, mosaïste et animatrice de l’association

Annaig CURY
Sylvie QUENTIN-BENARD (animatrice)
Adultes et adolescents – Enfants en activités périscolaires
Plusieurs stages de week end dans l’année : 8 h environ / stage
06.16.91.20.61
jlatesselle@gmail.com