Archives de catégorie : Informations

DEMANDE DE RECONNAISSANCE DE L’ETAT DE CATASTROPHE NATURELLE SÉCHERESSE 2019 – 2020 (jusqu’au 31 mai 2021)

DEMANDE DE RECONNAISSANCE
DE L’ETAT DE CATASTROPHE NATURELLE
SÉCHERESSE-RÉHYDRATIONS DES SOLS AU TITRE DES ANNÉES
2019 et 2020

Jusqu’au 31/05/2021

Recensement et déclaration des dommages

La loi du 13 juillet 1982, prévoit que les personnes morales ou physiques victimes de catastrophes naturelles puissent être dédommagées par leur société d’assurance pour les dommages qu’elles ont subis.

Plus d’informations auprès de l’accueil de la mairie.

Lundi : 8h à 12h et 13h30 à 17h30
Mardi : 8h à 12h et 13h30 à 17h30
Mercredi : 8h à 12h
Jeudi : 8h à 12h et 13h30 à 17h30
Vendredi : 8h à 12h et 13h30 à 17h30

Placement en vigilance de tout le département de l’Hérault

Les indicateurs de la situation hydrologique dans l’Hérault sont plutôt défavorables en ce début de printemps.

La période de recharge hivernale allant de septembre 2020 à mars 2021 aura été marquée par des épisodes pluvieux en trompe-l’œil. Le déficit de pluie constaté, particulièrement marqué sur les plaines et le littoral, est bien réel. A titre d’exemple, la pluviométrie constatée à la station de Montpellier aéroport atteint seulement 37% des précipitations normalement constatées sur cette période.

Les eaux souterraines présentent des niveaux normaux à bas pour cette période et 70% des niveaux des nappes suivies sont en baisse.

Les débits des cours d’eau sont caractéristiques des années sèches pour la période et ceux des fleuves côtiers attestent de l’absence de pluies significatives sur la plaine littorale cet hiver.

Compte tenu de ces indicateurs, de l’état de sécheresse relativement avancé des sols et des faibles signaux de pluie pour la quinzaine à venir, le département de l’Hérault est placé en intégralité en vigilance suite à la proposition du comité sécheresse en ce sens.

Le comité sécheresse, animée par la DDTM 34, est composée des services de l’Etat, d’Etablissements Publics, de collectivités compétentes en gestion de la ressource et d’usagers. Il a pour objectif d’assurer le suivi de la ressource en eau sur le département et le cas échéant de proposer les mesures appropriées en fonction des 5 niveaux identifiés : situation normale, vigilance, restriction de 1er niveau, restriction renforcée et crise.

Le prochain point de situation aura lieu mi-mai.

 

Démarches pour voter par procuration

Le vote par procuration permet à un électeur de confier l’expression de son vote à une autre électeur sans avoir à justifier le motif pour lequel il lui est impossible de participer au scrutin.
Les deux électeurs doivent être inscrit sur la même liste électorale.

Par dérogation, pendant l’épidémie de Covid 19, chaque mandataire peut disposer de deux procurations établies en France ou non.

Le jour du vote, le mandant ne devra présenter aucun document appartenant au mandataire. Il indiquera juste le nom de la personne pour laquelle il va voter par procuration.

Depuis le 6 avril, la nouvelle télé-procédure « Ma procuration » permet d’établir une procuration à partir du lieu suivant : www.maprocuration.gouv.fr
Le mandant accède à la téléprocédure en se connectant avec le service « France Connect »

Il doit remplir sa commune d’inscription et les indications concernant le mandataire (nom prénom date de naissance) l’élection ou la période de validité pour laquelle la procuration est établie.

Après validation, une référence d’enregistrement est transmise sur le site et par voie électronique au mandant.

Muni de sa pièce d’identité et de son numéro d’enregistrement, le mandant se rend physiquement en gendarmerie ou commissariat de police pour faire vérifier son identité qui validera sur le portail « ma procuration » l’établissement de la procuration qui sera transmise par voie dématérialisé en mairie.

L’établissement de la procuration directement en gendarmerie sur le document cerfa est toujours possible.

Inscriptions sur liste électorale – jusqu’au 14/05/2021 pour voter aux élections régionnales et départementales de juin 2021

Tout électeur qui change de commune doit s’inscrire sur la liste électorale de sa commune de destination.

Pour pouvoir voter aux élections régionales et départementales des 20 et 27 juin 2021, la démarche doit intervenir avant le 14 mai 2021 inclus.

En mairie :
La démarche peut-être effectuée en mairie de sa commune jusqu’au vendredi 14 mai 2021. Il faut remettre, une pièce d’identité en cours de validité (carte d’identité, passeport) et un document prouvant la domiciliation dans la commune ou le fait d’y résider depuis au moins six mois (factures de téléphone ou d’électricité, avis d’imposition, quittances de loyer, etc.).

Par internet : 
L’inscription en ligne nécessite de disposer de la version numérisée des pièces à fournir : une pièce d’identité récente prouvant la nationalité française (passeport ou carte nationale d’identité) ou un décret de naturalisation, justificatif de domicile. La radiation des listes de l’ancien domicile est automatique.
Attention ! Des sites internet proposent une « inscription officielle en ligne » par le biais d’un service payant. L’inscription en ligne sur les listes électorales reste une démarche gratuite. Les sites privés ne sont pas raccordés à ce service en ligne.

Par courrier :
Il est aussi possible de s’inscrire par courrier en adressant à la mairie de sa commune le formulaire agréé disponible sur les sites du Ministère de l’Intérieur www.interieur.gouv.fr ou le site internet www.service-public.fr à la rubrique « élections ». Il doit être accompagné de la copie d’une pièce d’identité et d’un justificatif de domicile et parvenu en mairie avant le 14 mai 2021.

affiche1-2016  amf_23650telecharger_l_affiche_n_3_utilisable      affiche4-2016

CAFÉ CLIMAT – AIDES À LA RÉNOVATION : QUOI DE NEUF EN 2021 ? 13 AVRIL À 18H30

Mardi 13 avril à 18h30, l’ALEC Montpellier Métropole organise un Café Climat en ligne dédié aux aides financières accessibles aux particuliers pour leurs travaux de rénovation énergétique. Au programme de cette conférence : présentation des aides financières nationales, mais également locales (Région Occitanie, Métropole de Montpellier).

Des aides financières pour tous

Si vous envisagez d’isoler votre logement, changer vos fenêtres, votre chaudière, vous pouvez prétendre à des aides financières, que vous soyez propriétaire, locataire, copropriétaire ou bailleur. Dans la dizaine de subventions disponibles seulement la moitié sont soumises à des conditions de revenus.

MaPrimeRénov, Certificats d’Economie d’Energie, Eco-Chèque Région Occitanie, aides de l’Anah et Montpellier Méditerranée Métropole, éco-prêt à taux zéro, TVA à 5,5 %… Nous ferons le tour d’horizon de toutes ces aides et de leurs conditions d’attribution.

Rencontre avec des spécialistes

Organisé sur Zoom et en direct sur YouTube, ce Café Climat rassemblera trois spécialistes des aides financières :

  • un conseiller de l’ALEC Montpellier Métropole, expérimenté dans l’accompagnement des projets de rénovation
  • un juriste de l’Agence Départementale pour l’Information sur le Logement (ADIL) avec une expertise juridique,
  • un conseiller d’Urbanis, opérateur du dispositif Habitez Mieux Anah / Montpellier Méditerranée Métropole.

Ce Café Climat sera également l’occasion de poser vos questions en direct aux intervenants.

Pour vous inscrire et recevoir les informations de connexion, cliquez-ici

Campagne de recrutement – Service nationale universel (jusqu’au 20 avril 2021)

La campagne de recrutement 2021 des volontaires pour le Service national universel (SNU) est ouverte jusqu’au 20 avril.

Cette promotion 2021 du SNU s’adresse aux jeunes Français-es qui veulent se porter volontaires afin de s’investir dans une société de l’engagement, bâtie autour de la cohésion nationale.

Le SNU est ouvert à tous les jeunes, filles et garçons, scolarisé-e-s ou sortis-e-s du système scolaire qui veulent vivre cette expérience de cohésion.

L’objectif de la session 2021 est de permettre, pour la première fois, l’organisation d’un séjour de cohésion dans chaque département. Ce séjour aura lieu du 21 juin au 2 juillet 2021, en métropole et dans les outre-mer et concernera 25 000 jeunes. Les jeunes bénéficiaires vivront ce séjour collectif en internat, week-end compris, en dehors de leur département de résidence.

Toutes les informations utiles sont disponibles sur : https://www.snu.gouv.fr/

Les protocoles sanitaires en vigueur appliqués pour les accueils collectifs de mineurs seront mis en place dans les centres SNU et compte-tenu du contexte sanitaire, la mobilité sera prioritairement régionale. Tous les frais inhérents à la mise en œuvre du séjour de cohésion sont pris en charge par l’État : transport, alimentation, activités, tenue, etc.